Le gilet pour hommes: guide complet. Son histoire, comment le porter et l’associer.

Le gilet est une pièce incontournable pour celui qui aime l’élégance classique: élément fondamental du costume trois pièces pour hommes, le gilet a conquis au cours du temps un rôle de premier plan dans la garde-robe masculine, protagoniste incontournable des cérémonies et précieux allié dans des contextes business ou casual.

Voici tout ce que vous devez savoir sur le gilet: son histoire, ses caractéristiques, comment le choisir, le porter et l’associer.

Gilet est un terme dérivé de l’arabe jalīkah qui désigne une veste portée par les prisonniers en Algérie. Ce terme prend ses racines dans le mot Turc yelek, qui désigne une veste sans manche portée par les hommes et les femmes sous l’Empire Ottoman.

Histoire

Image d'un vieux waistcoat beige

Retracer l’évolution historique du gilet n’est pas chose aisée: l’ancêtre lointain du gilet semble être le justaucorps, une sorte de long manteau à hauteur de genoux porté par les hommes durant la seconde moitié du XVIIème siècle et durant tout le XVIIIème siècle.

La pièce était d’origine Française et a été introduite avec succès en Angleterre. En 1666, le roi Charles II Stuart, en opposition à la mode Française du justaucorps, décide d’introduire le ‘waistcoat’, terme Anglais toujours utilisé pour désigner le gilet.

Porté par les nobles, le waistcoat historique était une veste longue jusqu’aux genoux habituellement porté avec un pantalon et un pardessus de même longueur: le tout formait un ensemble qui évolua par la suite en l’actuel costume trois pièces.

Il est intéressant de noter qu’à la base les manches faisaient partie intégrante de cette pièce mais vers 1700 elles vinrent retirées pour des raisons pratiques.

Après la Révolution Française de 1789, le sentiment anti-aristocratique en France (et ailleurs en Europe) influença la garde-robe masculine et féminine: le gilet devint beaucoup moins élaboré, plus court et étroit, assumant un rôle stylistique secondaire par rapport au pardessus.

En 1800, avec l’introduction de la veste, le gilet sera relégué à un rôle de second plan dans le costume à trois pièces, également pour des raisons pratiques: le gilet servait avant tout à couvrir les bretelles et à accueillir la montre gousset dans la poche dédiée.

A compter de 1920, couplé à l’utilisation toujours plus importante de la ceinture et à une utilisation moindre de la montre gousset (supplantée par la montre de poignet) nous assisterons à une progressive déconstruction du costume trois pièces en faveur d’une mode plus libre et moins soumise à l’élégance classique.

Si d’une part cette tendance a conduit au dédouanement d’un style plus casual business, caractérisé par un usage plus fréquent du costume deux pièces (veste et pantalon), d’un autre côté l’utilisation du gilet n’est plus lié à des motivations pratiques de nos jours et cette émancipation stylistique lui a permis de regagner ses lettres de noblesse au sein de la garde-robe masculine.

Gilet: comment est-il fait?

Généralement les gilets présentent une base recouverte sur le devant par le tissu, à l’arrière est créée une martingale qui vous permettra de régler le cintrage comme bon vous semble.

La différence majeure entre les modèles de gilet dépend du boutonnage à l’avant, droit ou croisé, et de la présence ou non de revers.

Gilet droit

Gilet droit gris à quatre boutons

Le gilet droit est le choix le plus commun. Il est possible de choisir une configuration de 3 à 6 boutons, plus il y aura de boutons plus le gilet sera formel. Un gilet à 3 boutons apparaîtra comme plus sportif et élancé que son équivalent à 6 boutons très conventionnel.

Nous vous conseillons de toujours choisir un gilet qui ait au moins un bouton en plus que la veste que vous allez porter. Si vous portez une veste à trois boutons, votre gilet devra en avoir au moins quatre.

Habituellement le gilet droit est privé de revers, caractéristique qui lui confère une coupe plus minimale, simple et discrète.

Il est porté sur la chemise et sous la veste ou blazer. Comme pour la veste, les règles de l’élégance classique impose de ne jamais boutonner le bas du gilet afin d’éviter une rigidité durant les mouvements brusques ou soudains.

Si vous désirez adopter un style plus contemporain de “dandy alternatif”, vous pouvez porter le gilet droit sur la chemise sans la veste. Ce choix doit cependant être réservé uniquement aux contextes informels ou sportifs.

Gilet croisé

Gilet croisé bleu avec doublure rouge

Le gilet croisé est la solution la plus formelle. La configuration principale est celle à 6 boutons, bien qu’il soit possible de trouver des versions à 4 ou 8 boutons. C’est le gilet le plus adapté pour les cérémonies ou les événements auxquels vous devez arborer une grande rigueur.

Le gilet croisé présente généralement des revers, qui peuvent être châle ou plus rarement à pointes ou à crans, pour un style plus sophistiqué et exigeant.

Il est porté totalement boutonné, avec des costumes élégants, sur la chemise et sous la veste. Il n’est jamais porté sans la veste, à moins que vous ne vouliez pas vous conformer aux canons de l’élégance classique.

Comment porter le gilet

Hormis certaines exceptions, le gilet est toujours porté sur la chemise avec le col boutonné et sous une veste droite. Il n’est jamais porté sous une veste croisé: le col de la veste ou du blazer doit être assez ample pour permettre au gilet d’être visible.

Il doit suivre parfaitement les courbes de votre corps et s’adapter à votre physique de façon à ce que le port de la veste soit confortable avec le gilet en dessous. Sa longueur doit être suffisante pour couvrir et masquer la ceinture du pantalon sur la partie frontale, tandis qu’il est généralement un peu plus court à l’arrière.

Pour toutes ces raisons, opter pour un gilet sur mesure est toujours la meilleure solution: vous serez certain de porter un gilet à la bonne longueur, réalisé pour tomber parfaitement et s’adapter à votre physique.

Comment associer le gilet au costume

Lorsque l’on parle de choisir la couleur et d’associer le gilet au costume, les alternatives chromatiques qui s’offrent à vous sont principalement au nombre de deux: opter pour un costume trois pièces ou bien choisir un gilet qui contraste.

Costume trois pièces

Costume trois pièces gris clair à fines rayures avec chemise blanche et cravate grenat à motif jaune et bleu

C’est le choix le plus classique et traditionnel qui consiste à porter un gilet réalisé dans le même tissu que le costume. Le gilet coordonné fait partie intégrante du costume, la troisième pièce avec la veste et le pantalon. D’où l’expression costume trois pièces.

Le costume trois pièces est assurément la configuration la plus polyvalente dans l’absolu: élégante, parfaite pour les occasions formelles et solennelles, mais dans le même temps simple et sûre, adaptée également aux contextes plus informels.

Gilet contrastant

Détails sur le costume bleu, la chemise blanche, le gilet gris clair et la cravate bleue

Le gilet contrastant est l’alternative principale à la tenue coordonnée: vous choisirez un gilet d’une couleur ou d’un motif contrastant avec le costume que vous porterez. Dans ce cas le gilet sera mis en relief par rapport à la tenue coordonnée du costume trois pièces, jouant ainsi un rôle majeur se distinguant du costume.

Si l’accord est bien choisi, le gilet peut donner vie à des ensembles réussis et élégants, mais le risque de se tromper est bien plus important. Le conseil est donc de ne pas exagérer le contraste chromatique et de choisir une couleur qui puisse être harmonieuse une fois associée à la veste, pantalon et chemise.

Il est mieux de ne pas exagérer, surtout si vous avez décidé de porter une tenue dépareillée: l’effet Arlequin n’est jamais loin et à éviter à tout prix.

Costume bleu et gilet gris clair: pour une cérémonie ou un mariage

L’accord parfait pour le marié, le gilet est mis en relief et dynamise l’ensemble.

Costume gris foncé et gilet gris clair Prince de Galles: pour les bureaux et le business

L’ensemble idéal pour les occasions business, grâce à la rigueur du costume gris et au gilet Prince de Galles qui en casse la rigidité avec une touche professionnelle.

Costume beige et gilet marron: décontracté et désinvolte

La solution parfaite pour des contextes plus sportifs, lumineux et désinvolte, la rigueur laisse place à la sprezzatura.

Ceinture ou bretelles?

Les bretelles sont le compagnon idéal du gilet. Comme raconté précédemment, une des fonctions pratiques du gilet a toujours été celle de cacher les bretelles et aujourd’hui encore cette pièce peut continuer à remplir cette fonction.

La ceinture est en revanche moins conseillée car sa présence rend encombrante et volumineuse la ceinture du pantalon, sur laquelle le gilet pourrait avoir tendance à se relever créant ainsi un effet inesthétique et dégingandé.

Cravate ou noeud papillon?

Gilet à fines rayures gris porté sur une chemise blanche et une cravate à motifs bordeaux

Le gilet devrait toujours être porté avec une cravate au col boutonné, cela impose de porter une cravate associée afin de souligner la coupe formelle de l’ensemble.

Le noeud papillon est moins conseillé, stylistiquement il s’adapte peu à l’ensemble trois pièces. A moins que vous ne vouliez impressionner avec un détail hors du commun, il est préférable d’opter pour la cravate.

Si vous êtes littéralement amoureux du style dandy contemporain, vous pouvez laisser le col ouvert et renoncer à la cravate, à condition de choisir un contexte et un ensemble informel. Souvenez-vous que les libertés de ce genre sont proscrites pour des occasions plus élégantes.


Maintenant que vous connaissez l’histoire du gilet à la perfection ainsi que toutes les astuces pour le choisir et pouvoir le porter, il ne vous reste plus qu’à en essayer un sur mesure et commencer à configurer celui fait pour vous.

Laisser un commentaire